Archives

Aller en bas

Archives

Message  Aenarion le Ven 31 Juil - 23:24

Le rire du seigneur des lieux retentit jusqu'au rez-de-chaussée de la tour d'Airain.
En empruntant les larges marches spiraléennes de granit, et se rapprochant du dernier étage, les rires se faisaient plus nets.
Décidément, l'amusement était de mise dans la demeure sélénime.

Une fois au plus haut de la tour, et depuis l'entrebâillement de la lourde et massive porte seigneuriale, on pouvait distinguer une pièce chaleureuse, richement décorée de composants naturels, travaillés ou laissés à l'état brut, où régnait une atmosphère de détente et de partage.

Les seigneurs présents avaient l'air de tous porter leur attention vers le centre de la salle, spécialement aménagée pour l'occasion.
Une projection holographique venait de finir.
Quelques instants plus tôt, la scène vous aurait plonger ici...

_________________

Un vieillard affable se tenait à l'extrémité d'une grande tablée de généraux.
- "Messieurs, ce sera tout pour aujourd'hui. Veillez à tenir vos engagements. J'espère ne pas avoir à vous rappeler que les mines de mon cher frère regorgent d'incompétents notoires tels que vos prédécesseurs. Rompez."


La discipline militaire était de mise avec le seigneur des lieux, un homme rude et implacable.
Il prenait plaisir à rabâcher toujours et encore la même rengaine, toujours et encore rabaisser ces incapables.
Biensûr, une certaine dignité essayait de se dégager des protagonistes qui quittaient alors la salle.
Mais était-ce réellement de la dignité ?
Le vieil homme adorait injecter la peur et la crainte chez ses serviteurs, quel que soit leur niveau de compétence.
Rabaisser. Encore. Toujours.
Serait-il misogyne, cela n'étonnerait personne. Aucune femme n'avait le droit de pénétrer les salles de son palais.

Les femmes, êtres plaintifs qui ne pensent qu'à geindre et osciller d'un comportement capricieux à celui de femme soumise.
Telles étaient les pensées du vieux Seigneur une fois la salle vidée de la présence de tous, hormis la sienne.
Une fois seul, son âge sembla le rattraper. La dureté de son visage, de sa stature, de sa personne en fin de compte, s'estompa quand il fut assuré d'être enfin seul.

- "Mimine ?
Mimine ? Ou es-tu ma Colombe ?"

La voix du 3ème âge avait perdu de sa rudesse... les sons mielleux qui semblaient s'en échapper paraissaient improbables, presques impossibles à croire. Mais que se passe-t-il ?

- "Mimine ?
Ma Mimine ? Ou es-tu mon sucre d'orge ?"


L'écho de plusieurs pas lointains se fit entendre... ils se rapprochaient, à fière allure, laissant pressentir une énergie fougueuse chez la personne se déplaçant.

- "C'est maintenant que tu te rends disponible ? Non mais t'as vu l'heure ? Tu te fous de la gueule de qui ?"


- "Mais ma Mimine, tu sais bien que mon royaume ne peut se gérer sans mes directiiiiives. Je suis entouré d'incaaapaaaaableuuuhs."


- "Suffit ! C'est l'heure de ton récurage, alors amène-toi !"

A ce moment là, vous vous dîtes sûrement "aïe, aïe, aïe", vu le caractère et la poigne de l'aide soignante... mais pas du tout. En fait, il vous faut savoir que les ablutions du soir et les soins de fin de journée ne sont pas une torture pour le vieux débris, c'est plutôt un moment attendu.

- "Tout de suite Mimine, tout de suite."

Pourquoi donc me direz-vous ? Et bien parce que quelqu'un daigne encore bien vouloir s'occuper de lui.
C'est vrai après tout, qui voudrait s'occuper de récurer la vieille trompe à papy, hum ?
Qui voudrait soigner son vieux corps malade de vieil infirme nauséabond et difforme.

La vérité est ici mes amis... le Duc ne pourrait pas se passer de son aide soignante attitrée... il n'y a qu'elle pour le prendre comme ça, le traiter comme ça, le frotter comme ça.
Au diable les médibo et robot-savant, son mal ne peut être traité que par la mégère, un point c'est tout.

_________________

Fin de la projection holographique.

Au somment de la tour d'Airain, le Haut Commandeur, après cet agréable moment de détente, vint à prendre la parole :

- "Remercions gracieusement le Roi Phantôme, sans qui ces images d'archives n'auraient jamais pu être dévoilées."
avatar
Aenarion

Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 19/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum